Poesie Pop bandeau.jpg
IMG-3678.jpg

Le Programme officiel de la POP Poésie

Cliquez ci-dessous et enregistrer le programme en PDF

POP Poésie, Printemps des poètes 2022

“ Dansons comme si c’était la dernière fois de notre vie ! ” 

 

La 24ème édition du Printemps des poètes, événement national sous l’égide du Ministère de la Culture donne le ton avec une citation revisitée de Pina Bausch. En parallèle, assis/debout dans les bars, la danse devient subversive, alors faut-il prendre tout cela au premier degré ?

Le rire, la danse, la musique, la poésie sont-ils des biens réformables ? Sous les états d’urgence, nous avons le silence têtu et les masques désolés, la bonne conscience écrite par des experts en psychologie sociale.

Notre convivialité mise sous conditions sinon quoi?!!! L’éphémère…

 

Le thème est lancé, nous écrirons la poésie dans nos gestes. Nous réécrirons nos attestations en vers, envers et contre tout, sous les couvre-feux échaudés de nos libres expressions, cadavres-exquis de nos mises à nu intimes et collectives.

POP Poésie vous invite à la culture partout où la vie passe et sans passe. “L’art est un état de rencontres” quand les gens, le public, les artistes se croisent et refont le monde, avec le plaisir et le sens, et le sens de vivre, simplement pour ce qui en vaut la peine!

Oui, alors dansons, jouons tant que nous pouvons le faire, avec toute l’énergie créatrice autorisée sous et malgré les contraintes du soft autoritaire. 

Pop Poésie est ce printemps, au cœur de nous-mêmes et avec ceux qui échangeront des mots ravivés, des ateliers de liens tissés de fils aux couleurs coccinelle, des temps forts en présentiel en mode privé et amical, et avec ces intentions délibérément joyeuses.

 

La poésie est juste une affaire de regard, effrontée, elle est libre de s’amuser ou de se foutre éperdument du réel ! Et par-là même le chahuter un peu!

Pop Poésie laisse libre cours à vos envies poélitiques

 

A vos plumes d’oreiller ! On se lève ! Aujourd’hui, c’est poésie! 

PopoPop! Oooouais!!!

Gaël Le Vaillant

Visuel site officiel printemps des poètes.PNG

Édition 2022

L'Éphémère

Il en va des mots comme des chansons d’amour qui reviennent par surprise au détour d’une voix, d’un souvenir, d’une émotion. « J’ai pris la main d’une éphémère… » Dansait dans ma mémoire. Sans que je sache qui le premier, de Montand ou Ferré, avait semé ce trouble de l’étrangère en moi. Adolescents nous ne comprenions pas tout à cette romance des années folles, ni même à ce poème que l’on disait roman inachevé, mais pressentions ce mystère de « l’éternelle poésie » qu’Aragon dilapidait sans crier gare.

 

Une seule et unique voyelle, quatre fois invoquée, entre la fièvre, le murmure, la foudre, l’imaginaire, l’insaisissable, l’à-venir, l’impensé, le maternel, le fugace, la soif, l’énigme, le précaire, l’effervescence, le friable, l’envol, l’impermanence…

Plus vaste que l’antique Carpe Diem et plus vital aussi, L’éphémère n’est pas qu’un adjectif de peu d’espoir. C’est un surcroît d’urgence, de chance et de vérité. Une prise de conscience toute personnelle et cependant universelle, comme un quatrain d’Omar Khayyam, un haïku d’hiver, un coquelicot soudain, une falaise à soi, un solstice d’été, un arbre déraciné ou la vingtaine de numéros d’une revue de poètes du siècle dernier.

 

Il est temps de sonder à nouveau l’éphémère. De ne pas attendre à demain. De questionner ici et maintenant la part la plus fragile, la plus secrète, la plus inouïe de nos existences.

 

Dans les pas de Pina Bausch qui nous a légué cette renversante image : la danseuse Clémentine Deluy, née un 21 mars, n’en finit pas de traverser la scène en robe du soir, portant ce stupéfiant sac à dos à même ses épaules nues. Comme la mousse sur la pierre, tel était le titre de l’ultime spectacle, puisé en terre chilienne et photographié par Laurent Philippe, qui a escorté la chorégraphe du Tanztheater de Wuppertal durant des années. La magie étant que celui qui a choisi d’immortaliser L’Éphémère n’est autre que le fils de l’un de nos plus grands poètes français, Ludovic Janvier.

 

Sophie Nauleau

POP Poésie:
mode d'emploi
par Anne Poffa

LA CULTURE EN FRANCE EN 2022 :

SI T'AS PAS TON PASSE, PASSE TON CHEMIN !

– Allons-nous nous laisser faire ? NON !

Sortons des sentiers battus (les lieux officiels dédiés à la Culture) pour tracer notre route.

– Comment ?

En pratiquant l'art du détour !

 

Chaque année, un événement est programmé à l'échelle nationale, Le Printemps des poètes. 

Il fonctionne comme La Fête de la musique : tous ceux qui le désirent sont libres d'y participer, c'est

un cadre dans lequel ils peuvent s'inscrire sans aucune contrepartie.

A eux de se procurer, s'ils le souhaitent, l'affiche éditée à cette occasion et d'y ajouter leur programmation. Ensuite, ils organisent eux-mêmes leur(s) manifestation(s).

Le thème de cette 23ème édition : L'Ephémère

L'affiche est une photo extraite d'un spectacle de la chorégraphe Pina Bausch. On y voit une danseuse portant un arbre sur le dos.

Le Printemps des poètes est annoncé du 12 au 28 mars 2022 mais il peut se prolonger jusqu'au 21 juin, premier jour de l'été.

Ecrite, orale, chantée, dansée, inscrite dans la matière, visible dans la nature…  La poésie est partout.

Si vous souhaitez proposer un moment de POP poésie sous forme de lecture à voix haute, de spectacle, d'atelier de création, de happening, etc... dites-le nous ! 

L'esprit général sera le même que celui de la Balade POP de l'an dernier :

– Le public est accueilli dans des lieux non institutionnels (maison, jardin, grange ou hangar...)

– Chacun est libre d'organiser cette rencontre à son idée, sans passe.

– Aucune sélection n'est faite mais, bien évidemment, l'évènement doit être empreint de poésie.

– Cette année, les rencontres se feront chacune à une date différente, sur la durée du printemps. (jusqu'au 21 juin).

– Une équipe se charge de centraliser les infos et de communiquer autour des évènements.

a2aa5ac4536abb98fa473e0a1100853b--generation-gap-punkrock.jpg

Silence on danse!

Tournage du teaser pour la POP POéSIE

 

 

Venez tous danser sur la place de la médiathèque de Fougères le dimanche 27 février 2022 à 16 h !

 

Pour annoncer la couleur de notre POP POéSIE, (événement inscrit dans le cadre national du Printemps des poètes), nous tournons un film, un teaser pour notre communication sur les réseaux, afin d'annoncer notre programme à venir pour cette édition un peu particulière.

"Dansons comme si c'était la dernière fois de notre vie !" est à prendre au premier degré, et nous avons alors à cœur d'imager cette menace.

 

Le scénario est très simple. Danser à son rythme, avec son look customisé ou non, dans un casting ouvert, tous face à la médiathèque (symboliquement fermée pour certains) dans une sorte de pogo, de valse désorganisée, de pot pourri dansé, le temps de quelques minutes, la magie du montage fera le reste.

 

Nous prendrons le temps le jour J de vous indiquer les intentions artistiques de cette co-réalisation de Tania Chattopadhyay et de Gaël Le Vaillant.

 

Ce happening annonçant un printemps prometteur, merci de nous indiquer votre venue sur levaillantgael@gmail.com afin de vous relayer des informations éventuelles et de préparer au mieux ce tournage.

 

Tous les acteurs seront invités lors de notre soirée Toile (date encore à définir) pour une première en public, où nous projetterons également une série de courts-métrages et autres curiosités audio-visuelles.

 

Notre programme en cours de construction prend forme et vous en aurez bientôt la teneur mais vous pouvez encore apporter vos idées ou événements: concerts, lectures, ateliers.

N'hésitez pas à m'appeler pour vos propositions.

article OF happening.PNG